Floralies

Il n’est pas rare, au détour d’une salle reculée de musée, de trouver un tableau dont l’héroïne est une fleur1. Placée au premier plan, sur un fond monochrome, elle se présente souvent à la manière des herbiers, seule en scène, suspendue au milieu de la toile, ou bien se pare d’un vase et cache pudiquement la perte de ses racines. Étendue sur une table dans un cadre domestique, elle laisse flamboyer la délicatesse de ses couleurs qui tranchent avec un décor souvent sombre.

Continuer la lecture de « Floralies »
  1. Ces œuvres remportent rarement les hommages mais intègrent de nombreuses expositions permanentes. Souvent aux côtés de quelques natures mortes, elles font partie des meubles, et donc, de notre connaissance picturale collective. []